Office de tourisme de Labenne
Get Adobe Flash player

Histoire

Labenne, station littorale de la Côte landaise s’est développée au XIXe siècle grâce à l’assèchement des marais (lancé par Napoléon III) et à l’exploitation des forêts de résineux.

L’origine du nom Labenne viendrait du mot occitan la Pena qui signifie la hauteur. Il existe d’ailleurs à Labenne, un quartier nommé la montagne.

 

 

Carte postale ancienne représentant une usine à Labenne, dans les Landes. Au xxème siècle, la commune de Labenne fait le choix de l'industrialisation en construisant une usine de distillation de produits résineux.

Au moyen-âge, Labenne et Capbreton forment une seule et même paroisse. Les deux communautés sont restées unies jusqu’à la fin du XVIIIe siècle dans la baronnie royale de Labenne-Capbreton. Les coutumes de cette baronnie sont particulièrement libérales : liberté de chasser, de pêcher, d’avoir sa maison ou de cultiver son champ.

Avant la révolution, Labenne est un village pastoral et agricole : culture du maïs, du seigle, de millet et d’un peu de vignobles. Chaque famille élève quelques brebis, une vache et le traditionnel cochon.
   

Carte postale ancienne représentant le Boudigau, cours d'eau qui passe à Labenne. Aujourd'hui, une piste cyclable longe ce canal et mène à Ondres ou Capbreton.

La famille Napoléon a profondément marqué Labenne. Le 14 avril 1808, Napoléon s’arrête au bord du marais et fait la promesse de le transformer en terre cultivable. Il crée le domaine de Labenne et entreprend l’assèchement du marais. Son fils, le Comte Walevsky installe des pompes pour aspirer l’eau du marais. Il crée des routes, des canaux et des métairies. L’exploitation agricole commence alors.

 

A la mort de Napoléon III, le domaine devient privé. L’entretien et les frais de pompage sont très onéreux. La culture du maïs, non rentable, est abandonnée en 1984.

Carte postale ancienne représentant le bourg de Labenne, avec l'église et la mairie.

En 1989, le domaine d’Orx est racheté par le Conservatoire du littoral et devient un an après Réserve naturelle. La nature reprend alors ses droits et le marais devient une merveilleuse étape pour les oiseaux migrateurs.    

Au XXe siècle, la séparation est définitive entre Labenne et Capbreton. Après un long procès, Labenne perd 400 hectares de forêt au profit de Capbreton. La commune, dont les activités sont traditionnellement agricoles et sylvicoles fait alors le choix de l’industrialisation, avec la construction d’une usine de distillation de produits résineux. 

Au même moment, le tourisme se développe sur la côte landaise (Côte d’argent). Jules Bouville, maire de Labenne, décide la création d’une station balnéaire baptisée « Labenne-Océan ». Très vite, de nombreux vacanciers arrivent et des conséquences positives se font ressentir sur l’essor de la commune. La création de l’Institut Hélio Marin, lieu de cure pour les affections osseuses chroniques « qui avaient besoin de soleil en climat marin », contribue fortement à cet essor.

 

page suivante : Patrimoine